La mastication

L’être humain est fait pour mastiquer des deux côtés en alternance.

On parle de « mastication unilatérale alternée » : les aliments passent d’un côté à l’autre de manière alternée.

Pour cela, il est important que l’occlusion (la façon dont se touchent les dents du haut et du bas) soit équilibrée.

Les études montrent que lorsque l’on mastique d’un côté, on stimule l’allongement de la mâchoire du haut du même côté et de la mâchoire du bas de l’autre côté.

On comprend donc que si on mastique toujours du même côté, on va créer une croissance asymétriqueet qu’au contraire, une bonne alternance du côté de mastication va permettre une croissance harmonieuse et symétrique des mâchoires.

De la même façon, il est facile de comprendre que si l’on mastique toujours du même côté, on va beaucoup plus stimuler les muscles d’un côté par rapport à l’autre. Et les muscles masticateurs s’attachant sur les cervicales et la base du crâne, cela va créer un déséquilibre et des possibles tensionsdans les cervicales et dans tout le dos.

Mais la mastication d’un seul côté a d’autres conséquences ! Des chercheurs ont pu montrer que si l’on mastique d’un côté, on stimule l’aire cérébrale du côté opposé !

Aussi, les personnes qui mastiquent essentiellement du côté droit stimulent préférentiellement le cerveau gauche. On parle souvent du « cerveau de la raison ». Ses qualités sont la logique, la rationalité, l’organisation, …

Au contraire, si nous avons l’habitude de mastiquer préférentiellement du côté gauche, nous stimulons le cerveau droit : siège de l’intuition, de la créativité, de l’imagination, des émotions.

Le côté de masticationque nous utilisons principalement n’est ni le fruit du hasard ni de la volonté de la personne ! Cela dépend de l’organisation des dents et de la façon dont elles se touchentdans les mouvements de côté.

 

                  L’OSB, par le travail du dentiste sur la forme des dents et l’optimisation des contacts dentaires bouche fermée et dans les mouvements de côtés permet de fluidifier les mouvements et ainsi de pouvoir retrouver une bonne mastication alternée et une stimulation équivalente des deux hémisphères cérébraux.

Même si nous ne transformons jamais le caractère des gens et que chaque personne, enfant comme adulte conserve ses qualités principales de rationalité ou d’intuition ; il est important d’avoir accès à ces deux aspects que nous possédons tous !

 

img1img2

JL, 58 ans. (8 mois de traitement OSB) « Je n’ai jamais eu les dents qui touchaient depuis que je suis enfant. Ca a été une forte émotion de pouvoir mastiquer pour la première fois de ma vie. Je prends beaucoup de plaisir à manger ! Et ma digestion s’est aussi beaucoup améliorée. »

 

Dr Cécile PUJOL

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :